Commune de Le Deschaux - Ages et vie


âges et vie

Des logements partagés pour seniors autonomes dans notre commune !

 

Né en 2008 dans le Doubs, "Âges et vie" développe partout en France une réponse originale aux besoins des personnes âgées en perte d'autonomie : des domiciles partagés pour les personnes âgées dépendantes.

Au Deschaux, 2 maisons sont installées depuis 2020 chemin des Chintres. Sur un terrain de 2800 m2, ces 2 maisons Âges et vie d'environ 380m2  chacune sont louées, en colocation meublée à 16 personnes âgées.

La colocation est le cœur du concept Âges et vie : dans un cadre de vie à taille humaine, apaisant, sécurisant et intergénérationnel, les Deschaliens ne pouvant ou ne voulant plus demeurer chez eux pourront rester dans la commune et bénéficier d'un accompagnement avec des auxiliaires de vie qui habitent sur place avec leur famille et sont disponibles 24h/24h et 365 jours/an.

Les maisons Âges et vie de plain-pied sont pensées pour accueillir seulement huit chambres privatives par maison (30 m2 avec salle d'eau pour personnes à mobilité réduite) et un espace commun (salon, séjour et cuisine ouverte).

Le coût est moins élevé qu'une maison de retraite : en moyenne la charge reste inférieure à 1600€ mensuels, tout compris, aides déduites (allocation personnalisée d'autonomie, crédits d'impôts, aide personnalisée au logement). Ce tarif comprend le loyer, les charges locatives, les frais d'achats alimentaires et les prestations d'aide à la personne. Ce montant est calculé au cas par cas, en fonction des situations personnelles.

Contact : 03.81.25.08.23 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inauguration des maisons âges et vie le 22 octobre 2020

âges et vie

La colocation à 94 ans : Jeanne, vit dans une résidence partagée pour seniors dans le Jura 
Au Deschaux près de Dole dans le Jura, une résidence pour personnes âgées vient d’ouvrir. 14 personnes vivent en colocation entourées par des auxiliaires de vie. Une alternative au séjour en Ehpad.

Jeanne, 94 ans, vient tout juste de poser ses valises dans la petite résidence Ages et Vie. Sa chambre est décorée d’objets personnels. “J’ai ramené ma lampe, mes poupées, ma TV, mon petit meuble, là au mur, j’ai les photos de mes petits enfants” nous explique-t-elle. Jeanne arrive d’un établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes. “C’est plus calme ici, je pense que c’est mieux organisé que dans un Ehpad” confie-t-elle alors qu’elle prend ses marques. Loyer : entre 1.600 et 1.700 aides déduites.
Quatorze personnes âgées en perte d'autonomie, peuvent habiter dans ces deux maisons construites par le groupe « Ages et Vie ». On y trouve deux grands appartements où vivent 7 personnes. Au milieu, une vaste cuisine et un séjour.

Jeanne (au milieu) vient d'arriver dans cette résidence

âges et vie

Chacun sa chambre, et une vie collective
Aux côtés de Jeanne, cette dame nous explique qu’elle se sent bien ici. "Ça fait des années que mon mari est décédé. J’étais seule je n’arrivais plus à m’occuper de moi car je perds la vue. Ici, tous sont gentils, les personnes de mon âge, on est tous au même point”. Ce midi, cette résidente aide à éplucher quelques carottes. "Ça nous fait du bien, on ne reste pas sans rien faire, cela nous occupe l’esprit” dit-elle. Ici, les colocataires établissent les menus. Les repas sont faits maison.

âges et vie

Des auxiliaires de vie présentes 24 heures sur 24
Pour entourer ces personnes âgées, six auxiliaires de vie se relaient. Deux d’entre elles habitent au-dessus. Et alternent les gardes la nuit. “Ici, c’est l'alternative entre le domicile et l’Ehpad. Ils sont chez eux, mais ils vivent en colocation. Ils ne sont jamais seuls” explique Nathalie Barnay, responsable de la maison. “Il faut qu’ils préservent leur autonomie, alors ils nous aident au maximum à éplucher les légumes, faire des gâteaux.”
Vivre à plusieurs, rompt la solitude. “Quand on est seul, on l’a vu dernièrement, les personnes qui ne voient pas leurs enfants ont des phénomènes de glissement. Là, elles ne sont jamais seules, et les enfants peuvent venir leur rendre visite” précise Nathalie Barnay.

http://le-deschaux.fr/

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que celui-ci utilise des cookies pour ses besoins en statistique. Infos - OK
mediaq